Vendredis du Vin #26 : Les copains d’abord

Posté par Eva ROBINEAU, le 30 mai 2010

Première participation aux Vendredis du Vin , premier billet. La dernière fois, je m’étais contentée de voir cet évènement de viniblogueurs à travers les billets qui en étaient sortis. Cet évènement, relancé à l’initiative d’Iris Rutz-Rudel (merci à elle!) regroupe tous les viniblogueurs et les autres, tous les derniers vendredis du mois, autour d’un thème. Et finalement, le thème (choisi par la présidente du mois Anne-Laurence Chauvel-Chadronnier) s’est parfaitement adapté à une première participation : le Vin des copains.

Egueusheugueudreu, comme on dit en hongrois!

Vin des copains, vin des copains… Finalement, ça veut dire quoi un vin des copains? Pour moi c’est un vin qu’on prend plaisir à partager avec ses meilleurs copains, dans un moment simple et convivial. Sans chichis. Un vin qui nous offre du plaisir et se déguste dans une ambiance détendue, où les commentaires de chacun sont les bienvenus, sans jugements. Bref, un vin que l’on prend surtout plaisir à offrir à ses copains.

Au final, pour cette soirée Vin des copains, nous avons goûté plus d’un seul Vin des copains. Parce qu’après tout, on est bien entre copains. Et que l’on a juste envie de profiter de ces moments privilégiés pour découvrir des petites merveilles dénichées au fond de notre cave ou chez notre caviste préféré.

Une terrasse en pleine campagne, un doux soleil du soir, le chant presque estival des grillons, quelques petites douceurs sur table, une poignée d’amis, et c’est parti. Le premier Vin des copains est ouvert :

Anjou blanc «La Potardière», Domaine des Chesnaies, 2006

Anjou blanc «La Potardière», Domaine des Chesnaies, 2006. J’aurais l’occasion en d’autres temps et en d’autres supports de m’attarder un peu plus sur le domaine. Sur la contre-étiquette est marqué «L’ami des palais élégants». On ne s’est pas trompé. Un nez très acidulé, une pointe d’amertume mais surtout ce côté acidulé, non acide. En bouche, un bonheur. Légèrement gras, il tient en bouche,avec un côté citronné remarquable car assez doux. Doux mais pas sucré. Un vin fin, qui continue de me faire découvrir et apprécier les vins blancs de Loire, que je ne connaissais guère jusqu’à il y a encore quelques mois.

Savennières Roche aux Moines, Domaines aux Moines, 2004

Et ce n’est pas le prochain Vin de copains qui va m’arrêter sur ma lancée. Ici, un Savennières Roche aux Moines, Domaines aux Moines, 2004. Ce domaine est situé à côté de la célèbre Coulée de Serrant, est tenu par deux femmes, une mère et sa fille, Monique et Tessa Laroche. Une couleur dorée qui en a surpris plus d’un. Au nez, une odeur un peu sucrée mais juste ce qu’il faut, un peu comme une pâte à tarte qui cuit dans le four, comme quand les fruits d’une confiture commencent à cuire, avec une agréable note boisée. En bouche, il est gras, long, savoureux. J’y ai retrouvé des arômes de pêche, de fruits cuits, de confiture légèrement sucrée, avec toujours cette agréable note un peu boisée. Superbe.

Saint-Chinian «Roquebrun» Terrasses de la Rocanière, 2005

Le barbecue est en train de chauffer tranquillement et il est temps pour nous d’ouvrir le troisième vin des copains : Saint-Chinian «Roquebrun» Terrasses de la Rocanière, 2005. Un nez un peu profond, qui sent la terre et la cerise, très tannique. En bouche on retrouve du bois, des fruits des bois, de la cerise, et des tannins. On sent qu’il commence à se développer, et je pense qu’il lui faudrait encore quelques années pour que les tannins se fassent moins durs et qu’ils laissent place au reste. Mais un bon Saint-Chinian, choisi par THE specialist of Saint Chinian!

Gaillac, Caves Labastide de Lévis, 2006

Et voici que nos brochettes de volaille marinées sont cuites. Ouvrons le Gaillac, Caves Labastide de Lévis, 2006. Un vin boisé, un peu tannique, mais assez léger, parfait pour manger avec ces petites brochettes (excellentes au passage, merci les ptis cuistos!). Peut-être le vin qui m’a le moins marqué, le moins surpris, de la soirée.

Saumur Champigny, Domaine Antoine Sanzay, 2008

Goûtons au dernier, qui carafe depuis deux heures, un Saumur Champigny, Domaine Antoine Sanzay, 2008. Minéralité. Au nez, on sent tout de suite le terroir. C’est que j’aime dans ces vins de terroir. La pierre blanche, la tuffe, donne cet aspect minéral, de pierre, cette odeur de feuille de cassis aussi, de cassis frais, et boisé. Je retrouve ces petites notes de cassis, de bois. A laissez vieillir encore quelques années pour qu’il s’exprime pleinement. Une belle promesse.

Bilan de la soirée? Des vins surprenants, des échanges riches et décomplexés, de bons petits plaisirs solides, et au final une soirée agréablissime autour du vin. Parce que nous les avons tous goûté avec plaisir, avec une soif de découverte, avec l’envie de les partager ensemble, parce que finalement on était bien là, entre nous, ces vins des copains, je les rebaptise Vins des amis. Merci les amis pour cette soirée, pour ces vins, pour cette dégustation agréable et décomplexée, pour ce moment fabuleux… A quand la prochaine?

PS: Sont remerciés ici pour cette soirée : Aline, pour l’aide au sauvetage de notre entrée-super-bonne-mais-en-morceaux, Caro et Renaud, pour leur essai de brochettes marinées (vous recommencez quand vous voulez), Charly,  pour ses conseils avisés et ses verres de dégustation adaptés, Antoine le caviste, pour ses conseils sur le Savennières et le Saumur Champigny, Laurent le caviste, pour ses conseils sur la Potardière, et enfin le soleil, qui nous a permis d’apprécier tous ces vins au grand air.

Je précise aussi que nous avons tous (bien) dormi sur place!

Vous pouvez laisser un commentaire.

5 Commentaires pour l'article “Vendredis du Vin #26 : Les copains d’abord”

  1. Renaud :

    Un blog que l’on attendait!!! Une initiative étonnante, un projet ambitieux et généreux car les vins de Loire restent trop souvent à l’ombre d’autres appelations plus connues ou plus « coûteuses ». Pourtant nombre de chemins conduisant à l’excellent travail des vignerons de Loire restent encore trop souvent inexplorés et pourront désormais être découverts par les amateurs de bons vins grâce à des commentaires travaillés et avisés.

    Merci à vous!

  2. Eva :

    Merci à toi Renaud! Cet article t’es aussi un peu dédié :)

  3. christian Bétourné :

    Le vin des copains d’Eva s’est transformé en vins des copains…Combien étaient-ils? Mystère, mais enfin, ilsd ont bien fait de dormir sur place, entre copains…
    Je l’ai déjà écrit mais mieux vaut…
    Bienvenue à « la Mutine », au pays contrasté des Blogs dédiés au vin et a ses périphéries.

  4. Eva :

    Je lève le voile sur ce mystère… Nous étions cinq, donc cinq vins pour cinq copains…

  5. Vendredis du Vin #27 : Amour, toujours… : Oenos :

    [...] contribution aux Vendredis du Vin. La dernière fois, le Vin des Copains était mis à l’honneur par la présidente Anne-Laurence Chauvel Chadronnier. Ce vendredi, le [...]

Commenter