Rencontre avec Tessa Laroche, Domaine aux Moines (1/3)

Posté par oenos, le 27 juillet 2010

Notre parcours nous emmène aujourd’hui dans la célèbre appellation Savennières(49), et plus précisément dans l’appellation Savennières Roche-aux-Moines. Nous y rencontrons Monique et Tessa Laroche, les deux maîtresses du Domaine aux Moines, en profitant d’une belle journée ensoleillée. Entretien en toute décontraction avec Tessa Laroche.

Un domaine historiquement féminin


Oenos : Pouvez-vous nous présenter votre domaine en quelques mots ?

Tessa Laroche : Ce domaine, qui a été une dotation, date du Moyen-Age. Béhuard (ndlr : Béhuard village près de Savennières) était à l’époque un lieu de pèlerinage, et une année, ils n’avaient pas assez d’argent pour payer leur redevance à l’abbaye Saint-Nicolas d’Angers. Ils ont donc fait dotation de ce lopin de terre. Et le prieur de l’abbaye Saint-Nicolas d’Angers a trouvé que c’était plutôt pas mal quand il est venu ici, et c’est eux qui ont planté la vigne vers 1130. Alors, le premier pied de vigne, on ne sait si c’est plutôt 1130 ou 1132, si c’est le premier pied à la Roche aux Moines, ou le premier pied à la Coulée de Serrant, mais enfin ce qui est important là, c’est de savoir que dans l’appellation Savennières, c’est la Roche-aux-Moines et la Coulée de Serrant qui ont été plantées en première. Dans quel ordre, dans quel sens, on ne sait pas, mais en tout cas, les deux datent du Moyen-Age.

Et puis la Révolution est passée par là, et ça a été confisqué. D’abord parce que la Roche-aux-Moines est un haut lieu historique, puisque c’est le lieu de la bataille de la Roche-aux-Moines, qui a eu lieu en 1214, pour faire diversion, pour repousser les Anglais, et c’est le fils de Philippe Auguste, le futur Louis VIII, qui commandait les troupes françaises. Et c’est la première fois qu’ils repoussaient les Anglais, et c’est une étape décisive qui a contribué à la victoire de Bouvines. Donc ça a été confisqué, et revendu en tant que bien national en 1793.

Différents propriétaires se sont succédés, et le domaine est un peu tombé en désuétude. En 1928, le domaine a été acheté par un certain monsieur Benz, des voitures du même nom, qui a revendu le domaine à une certaine madame Faure, deux ans après. C’est elle qui a remonté tout le domaine, parce qu’elle a eu le sens d’une femme (rires) : elle a trouvé dans le grand salon un petit tableau de l’époque de la Renaissance, qu’elle est allé vendre à Drouot, et grâce à l’argent de cette vente, elle a pu restaurer tout le domaine, les vignes et la maison. Et puis nous, nous sommes arrivées ici en 1981, mes parents ont acheté le domaine aux descendantes de Mme Faure. Et moi je vinifie depuis 2001.

Et vous avez fait des études d’œnologie?

Oui je suis œnologue, j’ai fait mes études à Reims… C’est pour ça que j’adore le champagne! Avant, le Champagne, je n’aimais pas trop ça, mais à Reims, j’ai trouvé du champagne de vigneron, très très bon… ça, j’en ferrais des folies !

Lire la suite

Mots-clés :, , ,

Vous pouvez laisser un commentaire.

3 Commentaires pour l'article “Rencontre avec Tessa Laroche, Domaine aux Moines (1/3)”

  1. Kenny Galloway :

    Très bon article… on connait très bien Tessa… elle est une grande vigneronne et ses vins sont vraiment magnifiques …

    alors pour quoi vous faites pas aussi un rencontre avec notre vigneronne, Evelyne de Pontbriand ? … on fait un très bon Clos du Papillon… je suis sur vous l’avez aimer !

    Cheers !

  2. Terres à Vins, Terres à Livres – Savennières, 23-25 septembre 2010 | Oenos :

    [...] Rencontre avec Tessa Laroche, Domaine aux Moines (1/3) [...]

  3. Maitresses de Chai et du Marché des Enfants Rouges | Oenos :

    [...] connais bien, mais c’est toujours un plaisir de goûter ses vins, Tessa Laroche, du Domaine aux Moines. On goûte tout d’abord le 2004, millésime très sec, très peu d’eau. Et côté vin, [...]

Commenter