La Dive Bouteille – 30 et 31 janvier 2011, Château de Brezé

Posté par Eva ROBINEAU, le 7 janvier 2011

Oenophiles, si fin janvier, dans l’Ouest, vous ne savez pas comment vous occuper, c’est vraiment que vous le faites exprès ! Moultes salons de vin, et, sachant que nous n’avons pas tous le don d’ubiquité, nous allons vous aider un peu à faire votre choix. Parlons tout d’abord du salon qui se tiendra au Château de Brezé, près de Saumur, la Dive Bouteille. Ou plutôt non, laissons Sylvie Augereau, l’organisatrice, nous le présenter :

- Oenos : Pouvez-vous vous présenter et nous présenter la Dive Bouteille? Comment a été créé ce salon? Qu’avez-vous voulu mettre en avant avec ce salon?

Sylvie Augereau : Sur ma carte de visite, il est dit que je suis « raisinophile ». Parce qu’on associe trop souvent le métier de journaliste viticole à la notion de  »critique » et que je ne veux ni noter, ni juger. Pour moi, l’essentiel, dans mes articles, comme dans mes bouquins, c’est d’expliquer pourquoi c’est bon, par qui c’est fait et de parler joyeusement et simplement d’un monde qu’on complique trop souvent.
C’est Catherine Breton, vigneronne à Bourgueil, qui est à l’origine de la Dive Bouteille. Elle avait découvert le système du Off pendant Vinexpo et l’a ramener ici, version ligérienne et conviviale. Le salon a pris le nom de la cave où cela se déroulait alors : la Dive Bouteille. Mais vite lassée de cette organisation, elle me l’a confié et j’ai accepté sans trop savoir ce qui s’y passait… Nous avons essayé d’en faire tout d’abord un rendez-vous de vignerons, un point de rencontre pour des gens engagés dans une même démarche intègre du métier à des coins de France souvent éloignés. Au-delà de la dégustation, nous avons mis en place des réunions, fondé des associations, tenté de défendre cette vision du vin. Mais toujours avec un regard décalé et amusé : une année, nous nous sommes tous déguisés. Un grand souvenir.
Mais le côté commerce, échange, ne doit pas être oublié. C’est parce que les vignerons vivent de leur métier, parce que ce modèle économique est viable, que cette version du vin nature est crédible.

- Oenos : Comment sélectionnez-vous les vignerons qui seront présents dans votre salon? Est-ce la même sélection de vignerons qui sera présente à Deauville?

A Deauville, nous nous limitons désormais à une trentaine de vignerons, parce que c’est une autre histoire, une histoire de cuisine et que le lien avec ces cuisiniers est plus facile en petit comité.

Côté Dive, ça grossit d’année en année. Ce n’est pas faute de contenir. Les demandes sont nombreuses et j’aimerai dire oui à tout le monde. Mais il faut que chacun travaille, que les clients soient « répartis » équitablement. Et puis il faut préserver nos « grosses têtes » (comme les Arena, les Richaud…) pour qu’ils fassent partager leur clientèle aux plus jeunes, aux moins connus. La sélection, même si je n’aime pas ce mot, se base sur cet équilibre. Elle s’étoffe d’année en année au fil des rencontres de mon métier. On ne demande pas de certification bio, juste l’assurance du bon. Dans les vins, mais aussi chez les bonhommes. Chacun s’approprie ce salon et s’implique. C’est le jeu, qui finit toujours par une troisième mi-temps (ou deux) festive.

 
 

Sylvie Augereau

 

- Oenos : Quelques mots sur le Carnet de vigne Omnivore, qui a récemment sorti sa 3ème cuvée…

Le Carnet de Vigne, c’est un peu la concrétisation de l’aventure Dive et de toutes les vadrouilles qui m’amènent à ces belles rencontres. Cette galerie de plus 200 portraits est chaque année étoffée et revisitée (même si l’idéal serait de gonfler sérieusement la pagination, on y travaille). A travers ces gens, ces parcours bluffants, ces régions fascinantes, ces racines émouvantes, l’idée est de partager le vin simplement et de donner encore plus soif…. Il paraît qu’on y arrive!
 










Merci à Sylvie Augereau de s’être prêter au jeu de mes questions, et rendez-vous à la Dive ! Pour tout renseignement pratique, où boire (ah non, ça c’est bon), où manger, où dormir, rendez-vous sur le blog de la Dive : http://diveb.blogspot.com/2010/12/manger-et-dormir-optionnel.html

Les vignerons ligériens présents seront les suivants, vous pouvez retrouver la liste complète des vignerons présents sur le blog de la Dive : http://diveb.blogspot.com/

Jérôme Bretaudeau, Bellevue (Muscadet)
Marc Pesnot, la Sénéchalière (Muscadet)
Loïc Mahé, Gué d’Orger (Savennières – Anjou)
Julien Bresteau et Marc Houtin, La Grange aux Belles (Anjou)
Nicolas Bertin (Anjou)
Nadège Lelandais et Laurent Herbel (Anjou)
Olivier Cousin (Anjou)
Sylvain Martinez (Anjou)
Eric Dubois, Clos Cristal (Saumur-Champigny)
Thierry Germain (Saumur-Champigny)
Sylvain Dittière, Tonton (Saumur-Champigny)
Caroline et Antoine Foucault, le Collier (Saumur)
Arnaud Lambert, Brézé (Saumur)
Romain Guiberteau (Saumur)
Nicolas Reau (Anjou-Chinon)
Patrick Corbineau (Touraine-Chinon)
Luc Sébille (Chinon)
Gérard Marula (Touraine-Chinon)
Catherine et Pierre Breton (Bourgueil-Chinon)
Lise et Bertrand Jousset (Montlouis)
Sébastien Brunet (Vouvray)
C. et D. Delecheneau, La Grange Tiphaine (Touraine-Montlouis)
Grégory Leclerc, Chahut et Prodiges (Touraine)
Thierry et Jean-Marie Puzelat, Tue Bœuf (Cheveny-Touraine)
Noella Morantin (Touraine)
Pascal Simonutti, le Pré Noir (Touraine)
Edith et Pascal Potaire, les Capriades (Touraine)
Jean-Luc Tessier (Touraine)
Cyrille Sevin (Touraine)
Olivier Lemasson, les Vins comtés (Touraine)
Christian Venier (Touraine)
Claude, Julien et Etienne Courtois (Sologne)
Emile Hérédia, Montrieux (Côteaux du Vendômois)
Nathalie Gaubicher et Christian Chaussard (Jasnières-Ctx du Loir)
Noella et Jean-Pierre Robinot, l’Ange Vin (Jasnières -Ctx du Loir)
Renaud Guettier, La Grapperie (Côteaux du Loir)
Alexandre Bain (Pouilly-Fumé)
Pierre Beauger (Côtes d’Auvergne)
Patrick Bouju, La Bohème (Côtes d’Auvergne)
Jean Maupertuis (Côtes d’Auvergne)
Géraldine et Christophe Pialoux, Picatier (Côtes Roannaises)

Mots-clés :, ,

Vous pouvez laisser un commentaire.

1 Commentaire pour l'article “La Dive Bouteille – 30 et 31 janvier 2011, Château de Brezé”

  1. Vicky Wine :

    Ca y est j’ai encore soif ;)

Commenter