Les foulards rouges blancs

Posté par Eva ROBINEAU, le 23 septembre 2011

Une drôle d’histoire de Satan et de ses sœurs glaneuses de foulards rouges…

La soif du mal – Les Foulards rouges

La soif du mal. Bon je ne sais pas vraiment quelle tête il a Satan, mais dis-donc il doit avoir sacrément soif. En même temps, tu m’étonnes, l’enfer, les flammes, tout ça, ça doit donner rudement chaud. Pas de problème, parce que « La soif du mal », ça désaltérerait Satan en personne !

C’est frais, une belle acidité, une matière légère mais très vive et tendue, qui donne vraiment quelque chose de rafraîchissant. Parfait pour une transition entre une dégustation-pour-la-sortie-du-livre-de-Jancou et un très-très-bon-repas-à-la-Crèmerie-avec-plein-de-gens-sympas-et-une-guest-star-jurassienne. Qui rafraîchit et remet à zéro le palais et nous fait plaisir tout en s’accordant à merveille avec l’énoooooorme burrata pour 20 personnes commandée (comment ça j’exagère un peu?).

Je pense qu’on peut le boire aussi bien en vin de début de soirée, un peu en guise de bouteille qu’on ouvre au coin de la table en attendant que le reste des invités arrivent, qu’en début de repas sur des entrées un peu « fraîcheur ». Et puis avec des fruits de mer, j’aimerais bien tester aussi ;-)

Glaneuses – Les Foulards Rouges

Et puis, il y a sa soeur. Enfin SES soeurs, les Glaneuses. Une glaneuse, ça glane quoi? Un peu de fruits par ci, une belle torchabilité par là, et surtout, ça glane une place devant un Haut-Brion 2002 lors d’une mémorable soirée. Rien de comparable bien sûr. Mais quand même. Avec cette cuvée, j’avais pris du plaisir, oui, vraiment du plaisir. Et ça ne serait pas cela que l’on recherche avant tout dans le vin?

C’est donc un beau vin, un vin de plaisir immédiat, que l’on siroterait lors d’une petite soirée entre amis, juste comme ça, pour le plaisir…

Domaine Les Foulards Rouges, Jean-Francois Nicq
10 Chemin du Roi
66740 Montesquieu des Albères
Tel +33688118302 – Fax: +33468815302
http://lesfoulardsrouges.over-blog.com/

Mots-clés :

Vous pouvez laisser un commentaire.

1 Commentaire pour l'article “Les foulards rouges blancs”

  1. Rouge comme une tomate « Cuisine et sentiments :

    [...] Oenos en parle aussi [...]

Commenter