Dégustation AVN – 7 novembre 2011

Posté par Eva ROBINEAU, le 11 novembre 2011

Lundi dernier, au Comptoir Général, avait lieu la dégustation de l’AVN, l’Association des Vins Naturels. L’occasion de découvrir ou redécouvrir quelques très bons vins.

L’Association des Vins Naturels avait investi lundi le Comptoir Général pour sa dégustation annuelle. Je sais qu’il y a des polémiques autour de cette association, mais prenons ici l’angle d’un salon de dégustation comme un autre. Enfin, presque comme un autre, parce qu’il y avait pas mal de bonnes choses.

AVN 2011 - Association des Vins Naturels

En deux heures de salon, je n’ai pas pu tout goûter ni voir tous les vignerons présents comme Lenoir, Cousin, Riffault mais lors de prochaines dégustations,  je n’y manquerais pas. Il y avait de très belles choses, voici quelques unes de mes découvertes/redécouvertes.

Pascal Potaire AVN

On commence avec Pascal Potaire et son Piège à Filles. Du Gamay à bulles, d’une très très belle couleur et d’une très très grande gourmandise. C’est un ptit bonbon succulent, j’adore ! Vous aurez peut-être noté, si vous connaissiez les anciennes étiquettes, que ces dernières avaient changé. J’aime beaucoup ces nouvelles étiquettes, plus pétillantes et moins austères que les précédentes. Je découvre Pépin la Bulle, Chardonnay sec pétillant. Moins gourmand que le précédent, j’aime bien son côté plus sec et je le vois très bien sur une belle entrée de poissons.

Olivier Lemasson

Ensuite, Olivier Lemasson. Je m’empresse forcément de lui dire qu’à Bruxelles, j’ai eu la chance de goûter la Zwanze 2011, la bière Cantillon faite avec son pineau d’Aunis et que je l’ai adoré. Il enlève son gilet pour arborer fièrement le T-shirt Cantillon. Génial ! Il nous fait donc goûter son p’tit rouquin pressé, son Gamay nouveau, léger, fruité, un très bon vin primeur. Puis Cheville de Fer, sa cuvée de Côt et Gama-sutra, sa cuvée de vieux gamays. J’aime beaucoup ce qu’il fait, je trouve ses vins toujours très accessibles et gourmands.

KaV. Karim Vionnet. Le hasard a voulu que je publie mon article sur son Vin de KaV le jour de cette dégustation. Donc forcément, comme je suis très pro, j’ai été regoûter cette Kuvée, histoire de voir si je ne m’étais pas trompée (on sait jamais – et puis on est pas à un ou deux faux prétextes près) ;-) Donc confirmation, c’est toujours aussi bon. Et nous avons pu goûter, sans mauvais jeu de mots, en primeur son Beaujolais Villages primeur et sa cuvée Spéciale. Ah bah tiens, ça aussi c’est bon. Moins complexe et structuré que le vin de KaV mais très bon.

Vin de KAV - Karim Vionnet

Après un petit détour par le Morgon 2011 de Mathieu Lapierre, fin, précis, légèrement gourmand, superbe, nous voici arrivé devant Alexandre Bain. Petite surprise en arrivant sur le stand d’Alexandre Bain, sa cuvée domaine est désormais appelée « Pierre Précieuse« . Grosse surprise en goûtant, son vin a énormément gagné en tension. La trame est plus droite et même si c’est encore un poil jeune, la structure est là et annonce de belles choses pour la suite ! Cela donne une autre dimension à son vin, j’ai hâte de voir ce que cela va donner dans quelques mois. Donc belle surprise, à regoûter bientôt…

Petit tour chez Jean-Christophe Comor. Bon, on en connait quand même pas mal, on regoûte à « A bouche que veux-tu », expression qui signifie abondance, profusion. Ugni blanc et rolle pour ce vin minéral assez rond, à marier à l’envi avec des fromages affinés. C’est de la gourmandise ! Oh, à côté le Clos Fantine… Bon, je vous en reparlerais plus tard, parce que c’est juste très bon.

Clos Fantine

Et puis forcément, petit détour par le stand de Marcel Richaud. Son Cairanne 2010 est déjà très bon, encore très sur le fruit. Ya pas à dire, j’aime vraiment son Cairanne. L’Ebrescade 2009, c’est encore plus de puissance, de tanins, encore un peu d’astringeance mais une belle matière, un vin ample et droit.

Cairanne 2010 - Marcel Richaud

Ebrescade 2009 -  Marcel Richaud

A côté, le domaine du Matin Calme, avec deux macérations carboniques, Mano a Mano et Sans Temps. Mano a Mano est plus léger, plus sur le fruit, le plaisir immédiat, Sans Temps a plus de corps, plus de matière, appelle davantage à manger (80 % de Carignan centenaire dans cette cuvée).

Mano a mano - Matin Calme

Sans Temps - Matin Calme

Passage obligé chez Vouette et Sorbée. Qu’est-ce que c’est bon ce qu’ils font ! Rosée de saignée, cuvée en pinot noir, est séduisante mais je crois que c’est sur Fidèle que je craque le plus. Ce qui me plait, c’est son nez, si complexe, si envoûtant, que je pourrais passer des heures dessus. Vraiment, son nez est fin, les arômes les plus subtiles s’y mélangent. Et même au milieu de la foule de ce salon, je retrouve ce nez qui me plait tant.

Vouette et Sorbée

Et hop, très vite avant que le salon ne ferme, on va faire un tour à Bordeaux. Château Meylet, Saint-Emilion Grand Cru. 2001 et pourtant, ce vin possède une incroyable fraîcheur. Je n’en reviens pas que ce soir un 2001. Et puis l’Autrement de Lamery, toujours aussi bon, du Bordeaux pas bordelais en fait. On retrouve certaines caractéristiques gustatives due la région mais très subtiles. Il est plus rond, plus fin, plus séduisant. Je pense que j’aurais l’occasion de vous en reparler rapidement.

Alors voilà l’AVN, comme dans tous les salons, il y a des vins qui nous parlent moins, voire pas, il y a des vins qui nous bluffent, il y a des vins qu’on redécouvre avec plaisir. Et il y en a d’autres, comme la Pierre précieuse d’Alexandre Bain, qu’on a hâte de regoûter très vite !

Vous pouvez laisser un commentaire.

6 Commentaires pour l'article “Dégustation AVN – 7 novembre 2011”

  1. ??? :

    JC Comor, l’ancien conseiller de Pasqua???

  2. L’AVN à l’honneur : revue de presse | Association des vins vaturels :

    [...] Le post d’Eva sur oenos.net : http://www.oenos.net/2011/11/degustation-avn-7-novembre-2011/ [...]

  3. Eva ROBINEAU :

    Alors ça, je n’en ai aucune idée, je vais me renseigner !

  4. Eva ROBINEAU :

    Après confirmation (merci Laure), oui c’est bien lui !

  5. Cyril :

    Eh beh, ca fait deja pas mal de verres en 2h tout ca !
    A bientot

  6. Guillaume :

    oui, ancien conseiller de Pasqua et de Chevènement. Celui qui a quitté « le vain pour le vin »…

Commenter