Le palace, le pâtissier et la religieuse

Posté par Eva ROBINEAU, le 23 janvier 2012

Il y a presque deux semaines, je me rendais en très agréable compagnie au Plaza Athénée pour y découvrir (et pas qu’avec les yeux cette fois-ci!) les pâtisseries de Christophe Michalak.

Car depuis un an, Stéphanie et Pascale nous mettent régulièrement l’eau à la bouche avec leurs goûters chics. L’idée ? Tester pour nous les plus beaux goûters parisiens. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles réussissent toujours à nous donner envie… Et elles avaient eu l’idée pour leur douzième goûter de nous convier avec elles via un concours. Que j’ai eu la chance de gagner.

Rendez-vous est donc donné au Plaza Athénée pour y découvrir et déguster une création imaginée par le beau gosse archi-peopolisé de la pâtisserie Christophe Michalak. Forcément le lieu impressionne déjà. Je me sens toute petite face aux immenses lustres de la galerie des Gobelins.

J’y rejoins donc Stéphanie et Pascale mais aussi Ariane, Rose (l’auteur de toutes ces belles photos) et Camille que je rencontrais pour la première fois et avec qui j’ai passé un très agréable moment. Arrivées au Plaza, nous y sommes reçues et choyées comme des reines. Le choix du thé s’avère éminemment plus simple que celui de la pâtisserie. Car quand le chariot arrive, rempli de belles pâtisseries, on a quand même beaucoup de mal à choisir. C’est beau avant même d’être bon. J’hésite avec le kouign amann à la framboise mais la religieuse au caramel au beurre salé me fait terriblement de l’œil. On décide de toute manière de tout se faire goûter.

Le feuilleté au sirop d’érable n’est pas forcément à mon goût, n’aimant pas trop le sirop d’érable. Mais que le feuilletage est bon ! Le flower power choisi par Stéphanie m’évoque les Dragibus. Et la galette… Ah la galette… Le feuilletage est réussi là aussi et la frangipane, triple miam… Je crois que c’est une des meilleures galettes que j’ai mangé. En plus, Camille a eu la fève, grâce à la complicité de la serveuse. Des reines on vous dit !

Mais revenons à la religieuse. Quand même, les religieuses et moi, d’habitude, on ne s’aime pas trop. J’ai souvenir de religieuses trop sucrées et trop écœurantes. Mais là, la pâtisserie est délicieuse. La crème est légère tout en étant quand même assez consistante pour que l’on ait bien le goût du caramel. J’adore le caramel au beurre salé mais alors là, c’est carrément génial. Je n’en laisse pas une miette mais je prends le temps de savourer chaque bouchée. Oui, je me régale.

Alors bon, c’est bien le thé avec, mais s’il fallait mettre des accords pâtisserie-vin, qu’aurais-je proposé comme accompagnement de cette religieuse? Bon, déjà, quelque chose qui corresponde au standing de l’établissement. Donc du Champagne. Mais pas du Champaaaaaaaaagne, du vrai Champagne. Et pour contrecarrer un peu le sucre de la pâtisserie (même si la religieuse ne l’était finalement pas tant que ça), je prendrais un brut non dosé. Et puis aussi parce que j’aime ça. Un Champagne classe, qui combine élégance, tenue et véritable intérêt gustatif. Alors,  je crois que je choisirais le Tarlant Zéro, tout simplement.

Alors un immense merci à Stéphanie et Pascale pour ce merveilleux et délicieux moment, en espérant revoir très vite Ariane, Rose et Camille (et la religieuse au caramel au beurre salé!) et en remerciant tout particulièrement Rose pour m’avoir gentillement autorisé à utiliser ses belles photos.

Ouais, je fais aussi porte-religieuse à mes heures perdues…

Mots-clés :,

Vous pouvez laisser un commentaire.

3 Commentaires pour l'article “Le palace, le pâtissier et la religieuse”

  1. Plastie & Cie :

    Rhhhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!

    (bonjour, je suis le commentaire constructif)

  2. Les goûters chics parisiens #12 : au Plaza Athénée · :

    [...] opéré : je crois que nos invitées ont également apprécié, et je vous recommande leurs billets à ce [...]

  3. Eva ROBINEAU :

    Rhhhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!! x2 :)

Commenter