Les mots du vin #3 : le gras.

Posté par Eva ROBINEAU, le 15 février 2012

Du gras. Comme dans les frites du McDo? Oui, non, pas tout à fait quand même !

Après les tentatives d’explication de la torchabilité et la tension, on continue la série de mes mots du vin avec un nouveau mot, le gras. Je ne vais pas m’intéresser ici à pourquoi il y a du gras dans le vin, d’autres le feront mieux que moi. Mais plutôt, à quoi ça ressemble, un vin avec du gras.

Le gras du vin. Dit comme ça, ça donne pas envie. Franchement, quand on n’est pas plus initié que ça au vocabulaire du vin, le mot « gras » ne semble pas super positif. Quoi, du gras dans le vin ? Genre des ronds de gras qui flottent à la surface du verre de vin comme le beurre de la tartine qu’on trempe dans son chocolat chaud?

Si vous voyez ça sur un vin, je pense que vous pouvez vous inquiéter et revoir l’idée de le mettre dans votre bouche. Non, le gras c’est autre chose.

Quand un vin a du gras (oui, il a du gras, il n’est pas gras), on le voit déjà dans le verre, aux jambes qu’il dessine sur le verre et qui mettent du temps à rejoindre le fond du verre. Puis en bouche, le gras enveloppe le palais, il laisse une plus ou moins épaisse couche dans toute la bouche. La sensation que la bouche est enveloppée, qu’un beau liquide s’y est répandu et qu’il y laisse une couche élégante.

Et si un vin à du gras, c’est bien? Comme pour tout dans le vin, tout est question d’équilibre. Si le gras n’est pas équilibré par une belle fraîcheur et une certaine acidité (tiens, encore des mots à expliquer), il sera lourd et pas vraiment agréable en bouche. Écœurant même.

Non, un vin qui a un beau gras laisse une belle sensation dans la bouche, ronde et rassurante. Le gras sublime le vin. Je trouve cette sensation très agréable et c’est quelque chose que j’aime retrouver dans certains vins, surtout quand c’est équilibré, j’insiste.

On peut retrouver du gras dans un vin blanc ou rosé, sec (ouais bon, il y en a qui n’ont vraiment pas de gras du tout), moelleux ou liquoreux. Et c’est dans ces deux derniers que l’on sent encore mieux la qualité du travail du vigneron. Le gras y sera équilibré, présent mais discret, caressant mais pas lourd.

Passion et Quintessence - Domaine de JuchepiePassion et Quintessence – Domaine de Juchepie

Alors, quels sont les vins qui ont du gras, qui ont un beau gras? En voici quelques uns :

- Rémus Plus, Montlouis-sur-Loire, Domaine de la Taille aux Loups, 2008.

- Anjou blanc, « La Fresnaye », Domaine Pithon-Paillé, 2008.

- La Nef de fous, Montlouis-sur-Loire, Demi-Sec, 2009.

- Les filles, Chinin-Bergeron, Gilles Berlioz, 2009.

Mais il y en tant d’autres….

Mots-clés :

Vous pouvez laisser un commentaire.

4 Commentaires pour l'article “Les mots du vin #3 : le gras.”

  1. Antonin :

    ‘Tention, y a un Vampire derrière les Juchepie !

  2. Patrick de MARI :

    Eddyyyyyyyyy…!!!

    Elle a dit que tu était gras!!!

  3. Eva ROBINEAU :

    @Antonin Bouh !

    @Patrick Patrick = rapporteur ! Je les aime d’amour ceux-là, les Oosterlinck et leurs vins :)

  4. Vinodis :

    J’ai retrouvé cette sensation de gras dans le MacVin du Domaine de la Pinte dégusté samedi soir.

    L’ajout d’alcool aurait dû donner de la puissance mais ça m’a surtout rappelé ma jeunesse (comme si j’étais un vieillard) les cuillère de miel que ma mère me donnait à l’approche de l’hiver …

Commenter