Vendredis du Vin #43 : Pinard, président !

Posté par Eva ROBINEAU, le 24 février 2012

Plus que quelques semaines avant les prochaines présidentielles et Antonin nous pose une colle pour cette 43ème édition des Vendredis du Vin.

« Il y en a pour toutes les couleurs ! Elisez donc votre vin présidentiel, qui guidera le vignoble – et le monde entier – vers un avenir radieux ! Humour, second degré et détournements sont les bienvenus, cela va sans dire. Mais les engagements sincères ne le sont pas moins… Alors débouchez, buvez, votez ! »

Ouais une colle. Parce que je n’aime pas parler politique ici. Bon alors, qu’est-ce que je vais bien pouvoir choisir… A vrai dire, je n’en avais aucune idée jusqu’à ce que je me rende dans la cave Crus et Découvertes, dans le 11ème arrondissement, rue Paul Bert. Et là, LA bouteille. C’est ce que j’adore quand on va chez des cavistes, découvrir plein de trucs nouveaux avec des vins complètement inconnus, des domaines qui le sont autant et des cuvées aux noms plus ou moins bizarres et rigolos. J’adore cette découverte perpétuelle, qui me fait me sentir comme une gosse chez JouetLand dans une cave comme celle-ci. Et voilà, elle était là.

Rouge, Brendan Tracey, 2010

Rouge, Brendan Tracey, 2010Rouge, Brendan Tracey, 2010

Pas mal, ça claque hein? Brendan Tracey, 2010, #loirepower, cuvée avec 2/3 Gamay et 1/3 Côt. Toute contente, j’ouvre la bouteille et… Merde. Bouchonnée. C’est le jeu que voulez-vous ma bonne dame, ça arrive même aux meilleurs. Mais bon, du coup je voulais quand même vous montrer THE bouteille :-) Alors, vous avez déjà goûté ? Non parce que je vais sans doute repasser très prochainement chez Crus et Découvertes pour la regoûter du coup moi maintenant !

Donc, j’ai trouvé autre chose dans ma cave, en fouillant un peu dans les bouteilles à-boire-plus-tard-mais-merde-c’est-trop-dur-d’attendre, et j’ai trouvé une belle bouteille. Les Vrilles 2010 (cabernet sauvignon) de Stéphane Bernaudeau, achetée en novembre dernier au Salon des Anges Vins. Si vous ne connaissez pas les vins de Stéphane Bernaudeau et le vigneron lui-même, Philippe a été lui rendre visite il y a quelques temps, prenez quelques minutes pour lire son compte-rendu.

Les blancs de Bernaudeau sont épatants (les Nourissons, mamamia!), ses rouges plus simples mais tout aussi bien travaillés et très bons. La cuvée est encore peu jeune (oui, je sais, j’ai été un peu impatiente sur ce coup-là) la bouche demande à s’affiner, les tanins sont encore un peu trop marqués et asséchants. Mais les fruits mûrs sortent au nez et dans la bouche, on sent la maturité, on a de la matière en bouche sans lourdeur, c’est tout beau même si c’est encore jeune. Petit à petit il s’ouvre, ça devient de plus en plus gourmand, gros miam sur cette belle cuvée (si vous en avez en cave, attendez!)

Les Vrilles, vin de France, Stéphane Bernaudeau, 2010

Les Vrilles, vin de France, Stéphane Bernaudeau, 2010Les Vrilles, vin de France, Stéphane Bernaudeau, 2010

Alors pourquoi pour cette cuvée, ce vigneron? Parce que la politique, surtout en ce moment, ça part pas mal en vrille. Bon et puis aussi parce que s’il n’y avait que des hommes comme Stéphane Bernaudeau, posé, humble et pire qu’exigeant avec lui-même et avec ses vins, il y aurait sûrement plus de sagesse en politique.

Alors pour cette année 2012 riche en émotions politiques, buvez, pas trop, mais buvez bon. Pinard président !

Mots-clés :,

Vous pouvez laisser un commentaire.

8 Commentaires pour l'article “Vendredis du Vin #43 : Pinard, président !”

  1. Grüner antoine :

    Bernaudeau c’est pas l’ancien de chez truc ?? :) . , en tout cas j’ai adoré ses vins, les rouges sont d’une classe folle !

  2. Antonin :

    Le capitalisme rouge part en vrilles !

  3. Brendan Tracey :

    Pas de bol!! C’est la première fois que l’on parle de mon vin sur le net, et manque de pot, vous tomber sur une quille en vrille..
    Je vous revaudrai ça à l’occasion.. Merci en tout cas pour le coup de pouce. Si un jour vous êtes dans le secteur de Sainte-Anne, à côté de Vendôme, faîtes-moi signe..tél: 06 33 08 96 25
    Brendan

  4. Eva ROBINEAU :

    Pas de bol mais ça arrive à tout le monde ;-) Mais je ne m’arrête pas à ça, je vais la regoûter dès demain ! Et merci pour l’invitation, ça n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde :-)

  5. catherine simon :

    Pas de bol Eva, les vins de Brendan sont si bons ! Des vins de Loire 100 % Loir-et-Cher :-) ))

  6. Gérard G. :

    …. Incroyable ! :-)
    Même si la bouteille était bouchonnée, la plume de M’Dame Eva me donne quand même rudement envie de découvrir cette cuvée de Loir-et-Cher…. ! Trop forte ! :-) )

    Et puis, comme elle, j’ai des soucis avec :
    « les bouteilles à-boire-plus-tard-mais-merde-c’est-trop-dur-d’attendre » <3 …. :-) )

  7. Eva ROBINEAU :

    Oui Catherine, je vais le regoûter prochainement, on ne m’e, a dit que du bien :-)

    Ah oui Gérard, j’ai un vrai problème avec ces bouteilles, il faudrait les enterrer pour ne plus du tout y toucher du tout ;-)

  8. Red is not dead | Oenos :

    [...] dernier, pour le Vendredi du Vin présidentiel, j’avais trouvé THE bouteille. Manque de bol, elle était bouchonnée. Mais bon, ça arrive [...]

Commenter