Anne, ligérienne présidente.

Posté par Eva ROBINEAU, le 9 mars 2012

Non, ce n’est pas un énième candidat à la présidentielle que je vais vous présenter là mais la présidente du prochain Vendredi du Vin, Anne Graindorge du blog du même nom. Si je vous la présente, ce n’est parce qu’elle aussi a adoré la cuvée Illuminations de Laurent Herlin, non (mais ce serait quand même une bonne raison), c’est parce que cette ligérienne a justement proposé un Vendredi du Vin #44 ligérien, intitulé « Régalades et rigolades en Val de Loire ». Alors profitons-en pour mieux la connaitre.


Oenos : Alors le chenin, tombée dedans quand tu étais petite ?

Oh que non ! Je n’ai reçu aucune éducation gastronomique et encore moins vinique. Je me suis faite toute seule comme qui dirait (enfin presque). J’ai commencé par apprécier les bons petits plats il y a de ça une quinzaine d’années seulement.

Ca n’a pas été un coup de foudre pour autant. C’est au fur et à mesure des circonstances, discussions, c’est au fil de la vie que je me suis ouverte à cet univers qui m’était pendant bien longtemps étranger.
Je suis venue au plaisir des sens grâce au cheval, j’étais alors une enfant vivant au milieu de 20 à 60 chevaux, dressés, débourrés et sauvages.

J’ai alors éveillé mes sens grâce à la relation avec l’animal, à nos compréhensions, nos humeurs, à la recherche de son amitié, au partage, au jeu… Le cheval m’a appris à admettre de vivre en évolution permanente, en laissant venir les évènements, rencontres, instants …… à ne pas brusquer les choses. C’est lorsqu’elles viennent à moi que je reçois chacune d’entre elle comme une invitation sincère à partager, et que je décide (ou non) de tailler la route avec elle.

Et aussi bizarre que cela puisse paraître, mon approche avec le vin s’établit de la même manière que ma relation avec l’équidé. Regarder, découvrir, observer, humer, goûter, ressentir, laisser venir, jouer, apprendre, comprendre, douter, désapprendre…… sont des verbes qui correspondent à tout univers et bien-sûr à celui du vin.

En un mot, j’ai réellement découvert le vin par l’émission radio « Vis ta Vigne ! » il y a 7 mois, et de domaines en manifestations, de vignerons en bouteilles, l’environnement viticole s’est ancré en moi et devient ….. une passion !

Et le blog, il est venu de quelle envie ?

Alors là, c’est encore une autre histoire ! Même si aujourd’hui il est entièrement accès sur les filières vin et tourisme, il n’a pas été conçu en ce sens.

Il y a 2 ans, j’ai créé une entreprise dans les domaines de la communication et l’évènementiel. J’ai fait ce blog pour avoir un accès sur la planète web et pour faire connaître mon entreprise. A partir de l’année dernière, j’ai entièrement orienté mon activité sur l’oenotourisme, surtout dans le relais d’informations.

Aujourd’hui encore, mon blog évolue puisque je commence depuis peu à accorder une place plus importante à mes découvertes viniques. Je me sens « blogueuse » que depuis peu en fait.

Et la radio, ça donne quoi ?

Oulala !! Que du bonheur ! Je suis la conceptrice, productrice, animatrice et technicienne de l’émission « Vis ta Vigne ! » diffusée tous les 15 jours (les 1ers et 3èmes vendredis de chaque mois pendant 1heure) sur radio G ! (www.radio-g.fr), une station hertzienne à Angers. La thématique étant l’oenotourisme, le patrimoine gustatif et les plaisirs viticoles en Anjou (Maine-et-Loire en fait).

C’est une idée novatrice et j’ai voulu cette émission complète avec plusieurs chroniques. Je fais tout de A à Z bénévolement. Ca me prends beaucoup de temps, mais ce dont je suis sûre, c’est que je n’en serais jamais arrivée là sans elle. (et je n’aurais d’ailleurs jamais connu les vendredis du vins !) J’ai lancé ce concept en ne connaissant rien aux techniques d’interview, de montage et de mixage.
Je suis une autodidacte née, et je ne me donnais pas d’autre choix que celui d’y arriver.

Aujourd’hui, je cherche un avenir à « Vis ta Vigne ! » pour septembre prochain. Maintenant que je l’aie fait naître, je lui accorde (et accorde à toute station de radio, web station ou web tv intéressée) plusieurs déclinaisons éventuelles. Je suis donc ouverte à toute proposition (non bénévole bien-sûr). Je serai de toutes façons dans l’incapacité matérielle, financière et je n’aurai pas le temps de réitérer cette expérience bénévolement l’année prochaine.

Ton dernier coup de cœur vinique ligérien ?

Rhooo lala ! Quelle question difficile !…. Le tout tout dernier coup de coeur : « Illuminations » de Laurent Herlin. Un vin rouge de l’appellation Bourgueil. Allez faire un tour par ici pour savoir ce que j’en pense ! :-)

Hors Loire, des coups de cœur récemment ?

Euh … Seul souci étant que les vignerons m’offrent souvent une bouteille après mon passage dans leur domaine. J’ai donc forcément envie de goûter au contenu !

Il est vrai qu’actuellement je reste un peu trop ligérienne à mon goût, mais il est très prochainement prévu un échantillon venant de Rhône-Alpes et Patrick Böttcher m’a récemment parlé du domaine Ostertag, un vigneron Alsacien. Je vais donc me mettre en quête d’une quille ostertagienne. Le même Patrick ayant, « à ses heures perdues, une âme de rassembleur » (dixit), je ne doute donc pas de faire de belle dégustations hors frontières ligériennes un jour ! ;-)

Et voilà !

Merci à Anne pour ses réponses et vive la Présidente du Vendredi des Vins #44 ! Et vive les rigolades et les régalades en Val de Loire !

Vous pouvez laisser un commentaire.

6 Commentaires pour l'article “Anne, ligérienne présidente.”

  1. PhilR :

    Bienvenue à St Jean de Monts, Anne!… ;-)

  2. Antonin :

    Deux filles très chouettes qui causent ensemble, c’est chouette² !

  3. Patrick Bottcher :

    Deux filles très chouettes qui causent ensemble, et qui citent des gens très intéressants c’est chouette³!

  4. tiuscha :

    Très sympa cette itw, cela permet de mieux connaître Anne. Sympa cette idée d’émission de radio et chapeau bas pour l’avoir menée à bien seule !

  5. Gérard G. :

    Bien sympathique cette interview de notre nouvelle Présidente ! Nous en savons un peu plus sur l’itinéraire atypique de la charmante Anne Graindorge. Et puis, une perspective de dégustation « hors frontières » avec le grand Patrick Böttcher, c’est la classe ! Je m’y joindrais volontiers, si Anne qui est certainement « à cheval** » sur les principes de partage de bons moments de dégustations, est d’accord !
    ** petit clin d’œil à la cavalière !

  6. #Vendredisduvin #44 : Loire, je vous aime | Oenos :

    [...] Vendredi du vin placé sous le signe de… la Loire ! Anne, que je vous avais présenté, est donc notre présidente ligérienne pour cette 44ème édition et nous encourage à partager [...]

Commenter