Blancs pas que de Loire… Encore.

Posté par Eva ROBINEAU, le 8 mars 2012

Re-tournée de blancs générale ! Et encore une fois, pas que la Loire. Mais un peu quand même… :)

En ce moment, je trouve que les blancs se goûtent mieux que les rouges, même si certains rouges se goûtent quand même bien, j’ai tendance à trouver les blancs beaucoup plus en forme et ouverts que les rouges. Et comme je n’ai pas d’explication scientifique à cela, voici mes dernières belles découvertes, en blanc !

Touraine, « Thésée», 2010, Puzelat-Bonhomme

Bue au Siffleur de Ballons, cette cuvée est un vrai petit bonheur passe-partout, le vin qu’on achète par caisse et qu’on boirait facilement. Peut-être même un peu trop… J’ai aimé sa fraîcheur et sa simplicité, mais c’est finalement un vin très charmeur et tendu que j’aimerais avoir dans ma cave pour voir ce qu’il donnera plus tard. Sur le site de Puzelat, j’ai trouvé les infos suivantes : « 100% Sauvignon sur les terroirs calcaires de la commune de Thésée cultivés en bio et biodynamie. La vinification se fait en fûts de 228 litres, suivi d’un élevage de plusieurs mois. C’est un vin puissant et minéral qui se bonifie avec le temps. » Après avoir goûté « Sayonnara pas pour tout l’monde» chez Guillaume (c’était extra, une des meilleures bouteilles bues lors de cette soirée!), j’ai aimé ce Thésée.

En fait, j’aimerais avoir les deux dans ma cave ;)

Beaujolais, 2012, Xavier Benier

Alors j’avoue que je ne suis pas du tout experte en Beaujolais blanc (sérieux, ils font du blanc dans le Beaujolais?)(oh ça va…) et c’est Fabrice de la Contre-Etiquette qui m’a fait ce gentil cadeau. Et j’avoue que même si ça manquait pour d’un chouille de tension, de vivacité, pour moi, j’ai trouvé ce vin assez bon et j’ai envie de découvrir un peu plus le Beaujolais blanc et ce producteur. Marise m’a donné envie de goûter son « Pur jus » et en revoyant cette étiquette, il me semble avoir son goûté son Beaujolais nouveau il y a deux ans… Bref, encore un beau domaine à (re)découvrir.

Vin d’Alsace, Riesling, 2010, Domaine Marcel Deiss

Mamamia, la bouteille claque ! Le coup de coeur BAM, un peu comme le Chablis du Château de Béru. Pas grand chose à rajouter à part… C’est bon, c’est tendu, minéral, c’est long en bouche, vif, excellent et extrêmement plaisant. Bref, le seul défaut de cette bouteille, c’est qu’elle se vide très rapidement. Gros coefficient de torchabilité même s’il ne faut pas la torcher trop vite. Prenez donc le temps de l’apprécier, longuement… Et prévoyez une autre bouteille au cas où.

Et ça allait très bien avec les sushis au saumon dévorés dégustés en même temps :)

Mots-clés :, ,

Vous pouvez laisser un commentaire.

3 Commentaires pour l'article “Blancs pas que de Loire… Encore.”

  1. Bernard :

    C’est vrai que les rouges sont comme endormis depuis les grands froids;cette cuvée Thésée est remarquable et pour qui aime le Sauvignon et j’en suis c’est à goûter impérativement;moi aussi je voudrais voir ce que donne ce vin une fois les jeunes années passées.

  2. Eva ROBINEAU :

    Encore faut-il réussir à le garder dans sa cave… C’est bien là la difficulté ;-)

  3. Bars à vins, Paris : Vivant Cave et le Siffleur de Ballons, mes maisons secondaires | Oenos :

    [...] rarement. En fait, je n’ai pas de mauvais souvenirs. Et je lui dois de nombreuses belles quilles dégustées. J’aime sa conception du vin, pas basée sur des noms ou des étiquettes, une [...]

Commenter