Saint-Véran de la Fontaine

Posté par Eva ROBINEAU, le 27 mars 2012

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de goûter le Saint-Véran 2011 des Perraud, vignerons emblématiques (et très fortement sympathiques!) du Beaujolais. Alors, trop jeune ce 2011 ? Non, il suffit de lui laisser un peu de temps… Et comme c’est aujourd’hui la Biojolaise, ça fait un bon prétexte pour en parler.

Saint Veran 2011 - Maison B. PERRAUD
Le Saint-Véran de l’année passée,
Tout juste embouteillé,
Se trouva fort bousculé,
Quand à Montreuil il fut amené :
Plusieurs convives tous assoiffés,
Ne demandaient qu’à le goûter.
Tout le monde le trouva bon,
Quoiqu’un peu moribond.
Le lendemain au milieu du capharnaüm,
L’hôte trouva de ce magnum
Un fonds qui arrivait à la moitié. *
« Je vais en profiter pour le regoûter, se dit-elle
Hier moribond il avait subi voyages et bouchons,
Qui rendent les Parisiens si ronchons »
Le Saint Véran se dévoile alors
Et montre ce qu’il a dans le corps.
« Je le découvre à présent beaucoup plus net et développé,
Dit elle à sa moitié,
Il est tout à fait en forme maintenant,
Après s’être reposé, il est bien plus à son aise. »
« Plus plaisant, j’en suis forte aise,
Eh bien, resservez-nous maintenant ! »
* ouais il en restait quand même beaucoup moins que la moitié, il en restait un quart, mais ça rimait pas :)

Vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter