Conticini, le magicien

Posté par Eva ROBINEAU, le 4 mai 2012

Aujourd’hui, sur le blog de Jacques, je vous parle d’un de mes coups de cœur gourmands, les pâtisseries de Philippe Conticini.

Dans sa Pâtisserie des Rêves, Philippe Conticini nous émerveille les papilles, notamment avec son Paris-Brest. Que j’ai forcément voulu accompagner d’un vin. Forcément.

Qui aurait pu dire que je tomberais en pâmoison devant un Paris-Brest, moi qui avait horreur de ça jusqu’à il y a peu. Là, c’est une merveille de gourmandise, parfaitement élaborée, avec finesse et précision. Mais je ne peux m’empêcher de vous parler deux minutes de sa tarte tatin.

Tarte Tatin - Philippe Conticini

Une tuerie. Ouais, ouais. Bon, la tarte tatin, tout le monde connaît. Mais tout le monde ne connaît pas CETTE tarte tatin. Un millefeuille de pommes doucement caramélisées, sur quelques centimètres, renforçant le fondant à chaque bouchée. C’est évidemment très très bon, ça fond dans la bouche et là encore, les saveurs persistent délicatement en bouche sans sucre écrasant.

J’aurais pu aussi vous parlez de son Saint-Honoré, dont le glaçage caramel des choux est juste parfait, mais je vais m’arrêter là, vous avez déjà inonder votre clavier de salive. ;)

Bref, ce pâtissier est un génie ! Alors, si vous n’habitez pas sur Paris mais si vous avez l’occasion un jour d’y passer, arrêtez-vous forcément quelques minutes à la Pâtisserie des Rêves. Vous ne le regretterez pas.

La Pâtisserie des Rêves
111 rue de Longchamp, 75016 PARIS (salon de thé)
93 Rue du Bac, 75007 PARIS
http://www.lapatisseriedesreves.com/

Mots-clés :

Vous pouvez laisser un commentaire.

3 Commentaires pour l'article “Conticini, le magicien”

  1. pierre :

    son livre est une merveille !!Pierre

  2. Eva ROBINEAU :

    Je vais me laisser tenter alors je crois ;)

  3. Philippe Conticini, rencontre avec un génie. | Oenos :

    [...] détailler à la rentrée les merveilles dégustées. Recevoir un mail proposant de rencontrer Philippe Conticini himself et de découvrir ses nouveautés pour la prochaine rentrée. Exploser de joie. Compter les [...]

Commenter