Attention, nouvelles stars

Posté par Eva ROBINEAU, le 14 novembre 2012

Faire du vin, ça peut être facile. Faire du BON vin par contre, là… Pourtant certains sont dès le début engagé sur une bonne voie.

Revue des jeunes talents futures nouvelles stars sans un jury de téléréalité.

Les Fumades, 2011, Clément Sini.

Y’a du Richaud là-dessous. Douze ans chez Richaud et Clément Sini nous livre ses premières Fumades, dans un style Richaudien mais pas que. C’est un super bon vin, style vin de copains qui aiment la charcut, une bouteille à ouvrir pour profiter d’un bon moment, avec de la matière mais un peu légère quand même, c’est tout gourmand et ça a un coefficient élevé de torchabilité. Les bouteilles sont bien trop petites en fait… Et c’est prouvé, c’est exactement le type de quilles qui ferrait s’arrêter vos invités en plein milieu d’une conversation pour dire « Eh, mais il est bon ton pinard! ».

Bah ouais, qu’est-ce que tu crois.

La Quillette, 2011, Thomas Boutin.

Rien à voir avec Christine, La Quillette de Boutin est à sortir en cas de grande soif. Je n’aime pas trop utiliser ce terme mais c’est vraiment ce qu’on appelle un vin de soif. Y’a la grenadine pour les enfants, la Quillette pour les grands, à peu de choses près. Gamay et Cabernet Franc version clairet, ça glougloute à mort et on ne lui en demande pas plus. Plutôt un vin d’été? Oui, mais à siroter dans un canapé avant une soirée, ça passe mais alors très bien.

Et comme de par hasard, il fait partie de la team En joue Connection. Tiens donc, ce serait pas un vivier à bons pinards/bons vignerons? Si, si, un peu… Le vigneron suivant en fait aussi partie d’ailleurs.

Savennières « Roche aux Moines » 2010 et « La Pitrouillet » 2011, Clément Baraut.

Un temps avec Patrick Baudouin, Clément Baraut a maintenant pris son envol, et il a bien fait. Ses Savennières sont vifs comme il faut, encore un peu jeunes mais avec une belle acidité . Manque encore un poil de précision pour que ce soit parfait. Des vins à regoûter rapidement car ceux-là m’ont déjà mis l’eau à la bouche !

Alors messieurs, continuez donc. Chacun dans votre style, j’ai déjà envie d’ouvrir à nouveau vos quilles.

Vous pouvez laisser un commentaire.

3 Commentaires pour l'article “Attention, nouvelles stars”

  1. Jessi :

    Eva,
    Les fumades existaient déjà en 2009. Je crois même que c’est le premier millésime.

  2. Eva ROBINEAU :

    Oui, c’est moi qui me suis mal exprimée, la phrase exacte est : « Douze ans chez Richaud et Clément Sini nous livre depuis deux ans ses premières Fumades, dans un style Richaudien mais pas que. »

  3. christian :

    J’ai eu l’occassion de croisé Clement Baraut sur son domaine et effectivement les vins sont vraiment top. Mais top de chez top.
    De plus ça fait plaisir de rencontrer un vigneron qui réflechi et analyse le travail en bio-dym. ça change du vigneron qui applique bétement des travaux en bio-dym sans comprendre pourquoi

Commenter