2013.

Posté par Eva ROBINEAU, le 9 janvier 2013

2012 c’est fini, depuis quelques jours déjà. Et voilà une année pleine de belles choses à venir qui commence.

Les Mayas nous avait prévenus. 2012, c’était la fin du monde. Et si nous avons encore la joie de respirer les pots d’échappement des Parisiens névrosés, c’est que les Mayas se sont trompés. Un peu.

2012 a été bien décousue sur ce blog. Manque de temps, d’énergie. Fatigue devant un trop-plein d’informations, d’affrontements d’égos, un trop plein de débats lancés sans que rien n’avance, sans envie d’y participer. Pas mal, ça oblige aussi à se concentrer sur le meilleur.

Une sortie de bouquin jouissive, annoncée puis repoussée pour des raisons tragiques.

Et un millésime en Loire, qui s’est avéré mitigé, affreux, voire complètement catastrophique. Yquem annonce qu’il n’y aurait d’Yquem 2012, suivi par d’autres Sauternais, et la Terre entière en est bouleversée. Tout le monde relaie et s’en attriste. Trop peu de personnes se sont émues du fait que les Oosterlinck et les Delesvaux ne produiraient pas leurs précieux liquides. Voire plus. Ces domaines n’ont pas la trésorerie d’Yquem. « Mais ça, personne n’en parle », comme dirait l’autre.

Philippe ConticiniAlors ça, ça fait partie des découvertes de folie de l’année 2012.
Il y a un an, je ne connaissais pas encore pas. Aujourd’hui j’en suis fan.

Bref bye bye année de la loose, hello année des… ?

Fraises ? (ben si, les fraises c’est trop bon mais c’est pas la saison)

Mayonnaise ? (je la réussis trop bien)

Obèses? (promis, je ne parlerai pas de Depardieu ici)

Charentaises ? (même si je préfère mes chaussons moumoute)

Non, pas de jeux de mots pourris, juste une nouvelle année. Point barre. Avec pas trop de bonnes résolutions parce que de toute façon, les bonnes résolutions, c’est fait pour être abandonnées au bout de 2 semaines.

2013 donnera enfin naissance à de nouvelles tapisseries ici. Ouf.

2013 verra enfin naître en chair et en papier « Tronches de vin, le guide des vins qu’ont d’la gueule« . Avec des coauteurs qu’ont d’la gueule. Avec plein de vignerons qu’ont d’la gueule. Pour se faire plaisir et boire des put*** de vins qui ne vous laisseront pas de marbre. Et plein d’évènements pour vous donner envie de lire et de rencontrer les vignerons dont on parle. Mais ça, on vous en reparlera plus tard.

2013 sera de toute façon encore pleine de belles quilles, de belles rencontres. J’essaierai de vous en parler plus souvent, plus simplement, mais toujours avec plaisir et gourmandise.

Alors à tous les vignerons, surtout ceux qui ont bien morflé en l’année dernière, je vous souhaite un millésime 2013 plus serein. Et à tous les autres, une bonne année et surtout, la santé, hein.

Alors, santé ! :)

Vous pouvez laisser un commentaire.

2 Commentaires pour l'article “2013.”

  1. Bourgogne Live :

    Bonne année Eva !

    Bises :-)

    François

  2. Eva ROBINEAU :

    Bonne année à toi aussi François :-) (et des bisous à Aurélien!)

Commenter