Liberté, égalité, Vouette et Sorbée

Posté par Eva ROBINEAU, le 23 avril 2013

Aujourd’hui, le mariage pour les personnes de même sexe devrait être voté par l’Assemblée Nationale. Que boit-on pour célébrer cela?

Antonin a déjà fait une bonne partie du job et pourtant. Je crois que j’aimerais boire quelque chose de festif, mais de « normal ». Un vin qui ne soit ni hétéro, ni homo, juste un bon vin qu’on ouvre pour les bonnes occasions. Et parce face à la merde déversée dans les rues par des bouffons tristes déguisés en défenseurs d’on ne sait trop quelle morale, il faut prôner la tolérance face à la différence. En faire un enrichissement et une normalité.

Car enfin, les gesticulations médiatiques du pantin moche de Liquide Facho, comme l’appelle l’excellent François Morel, contre le mariage gay pouvaient nous laisser de marbre au début. Elle veut se faire mousser, bon, ouais, gesticule dans ton coin, vas-y meuf, prends tes deux doigts et fais-toi plaisir. Et puis les caméras se sont braquées sur elle, porte-parole de messages d’intolérance face à ce qu’elle case dans une non-normalité. A vomir. Surtout quand ça passe en boucle dans tous les médias.

Car au-delà d’arguments peu valables, c’est la force avec laquelle, plusieurs fois, des Perfides Bulots (toujours François Morel) en puissance se sont amassées en troupeaux de moutons sans cerveau, pour militer avec véhémence et haine afin qu’une partie de la population n’obtienne pas les mêmes droits qu’eux. Militer, venir de la France entière, organiser et préparer des manifestations, scander avec conviction des slogans et des chants, tout ça pour que certaines personnes n’aient pas certains droits. D’habitude, on milite pour avoir plus de droits. Non, là, c’est pour que certains n’obtiennent jamais les mêmes droits que nous. France, XXIè siècle. Je ne citerai pas Nabilla mais j’en suis pas loin.

Je pleure. Devant tant de bêtises, de conneries proférées et d’intolérance, de la part de partisans d’une religion qui ne cesse de la prôner. Devant ces politiques avides de récupérer ces messages démagogiques, dégoulinants comme du jus de poubelle d’ignorance crasse et de méchanceté. Devant les messages de haine, sale et ignorante, que de tels propos véhiculent. Devant les dégâts causés par la connerie et l’ignorance en marche, devant la recrudescence des actes homophobes partout en France. Pour tous ces homosexuels, pour tout le mal-être qu’ils peuvent ressentir devant de tels actes, de tels propos. Pauvre France, réveille-toi. Arrête d’écouter les conneries proférées par d’intolérants pitres et réjouis-toi que l’on fasse un pas de plus vers l’égalité.

Celle qui est inscrite sur les frontons de nos mairies.

Alors après ce long aparté, dans un contexte de fête, je conseillerais d’ouvrir pour l’occasion une très belle bouteille. Des bulles exceptionnelles, parce que cette avancée est exceptionnelle. Je choisirais Fidèle, de Vouette et Sorbée. Parce que c’est un Champagne comme je les aime, avec un nez très séducteur, une explosion d’arômes fins, subtils, sur l’oxydation mais de manière légère et plaisante. L’oxydation qui dure en bouche aussi, à travers ses fines bulles, et une belle tension. Une longueur en bouche parfaite. Et même si la couleur peut surprendre, tirant un peu sur le rose passé, pas de crainte, vous serez séduit par le vin tout entier.

Fidèle - Vouette et Sorbée

Bon c’est un peu cher (plus de 40 € en cave) alors la prochaine fois que vous l’ouvrirez, ce sera pour arroser un mariage. De quelque couleur qu’il soit.

Rendez-vous dans quelques années pour l’adoption.

Vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter