SouVINirs d’été…

Posté par Eva ROBINEAU, le 29 août 2013

Oh non, c’est pas déjà fini l’été? Nan ! Et puis les vins dits « d’été », on peut bien les boire toute l’année, même si les vacances sont finies. Nanmaisoh !

La voilà, la rentrée, avec tous ses trucs sympas. Le retour au bureau et à une boite mail engorgée comme un périph parisien un dimanche soir de long week-end ensoleillé. Le retour aux trajets blindés du métro-RER-et-plus-si-affinités et la reprise immédiate des réflexes parisiens. L’amoncellement au supermarché de mamans, dont le bénéfice vacances est déjà loin, aux caddies bourrés de cahiers à-tous-petits-carreaux-mais-aussi-à-grands-carreaux encore vierges et autres crayons Bob l’Eponge d’écoliers en devenir.

Cette année, j’ai la chance d’échapper en partie à tout ça. Même si j’aimerais quand même bien avoir un sac en forme de Bob l’Eponge moi aussi. Alors j’ai encore envie d’été, de pique-nique-bière, d’apéros interminables et de bonnes bouteilles bues au bord – et parfois même dedans – de la piscine.

Bon, alors, on prend l’apéro?

Des bulles annonciatrices d’une bonne soirée

La bulle Gamay - PUR - OENOS

La Bulle Gamay, Mon produit de beauté – Maison PUR

J’aime bien commencer une bonne soirée par des bulles, de préférence quelque chose qui réveille un peu les papilles pour la suite, sans trop cogner. Donc quand il fait beau et chaud, on peut opter, non pas pour une Heinekein mais pour la Bulle Gamay, des vinficateurs ambulants de PUR, comme Production Unique Rebelle. Ce qui n’a du coup pas grand chose à voir avec le PUR d’Hadopi. Florian et Cyril vinifient des vins naturels, dans le Beaujolais notamment. Avec une vision du vin naturel très… parlante :P :

« Prendre le temps de comprendre un tel vin, c’est comme le premier contact avec sa belle-mère, au début cela fait peur et ensuite on ne peut plus s’en passer. :)   » PUR

Donc ces bulles roses (pas de bol, y’en avait plus pour prendre une photo des jolies bulles) sont parfaites pour commencer sans cogner (7 %). Les bulles sont légères, le vin est gourmand mais pas trop sucré, avec une belle petite acidité qui pétille et nous régale. Le problème c’est qu’une seule bouteille, c’est rapidement trop peu. Mais c’est bon comme un apéro dans une piscine. Surtout si on le boit justement dans une piscine.

Je vous conseille de le boire plutôt que de l’utiliser comme produit de beauté… Quoique certains aiment mettre du Champagne dans leurs cosmétiques alors, sait-on jamais…

« Votre teint est terne comme celui de Jean-Luc Lahaye? Vos cernes se creusent comme le déficit de la France? Ne cherchez plus, PUR vous dévoile son secret de beauté : la bulle Gamay ! Issue de meilleurs baies de raisins de la vigne (en même temps, d’où est-ce que ça pourrait bien venir), cette bulle redonne à votre visage éclat et brillance (surtout au niveau des yeux si vous en consommez trop). En un seul geste (enfin trois si on compte le fait d’ouvrir la bouteille, de verser le vin et de lever le coude), ce soin unique vous apportera joie et vitalité, pour tenir jusqu’au bout de la nuit (youhou les copines, on est trop des fofolles et chui pompette!) ! Alors faites confiance à PUR ! »

Voilà, voilà. Le meilleur, c’est encore de le boire sans se prendre la tête.

Un rosé qui sent bon le soleil mais pas le supermarché

Chante-Coucou - Elian Da Ros - OENOS

Chante Coucou, 2012 – Elian Da Ros

Je pense avoir encore du mal à me défaire – à tort, parfois – du réflexe « Oulalala non, pas du rosé, non » lorsqu’une bouteille de vin rose pâle atterrit sur la table. J’ai encore trop de mauvais souvenirs avec ce type de vin. Et encore pire quand c’est mélangé avec du sirop de pamplemousse… Mais bon, on ne va pas s’étendre sur la mode des vins aromatisés hein. Quelle formidable débouchée pour les piquettes tout de même, mais bon, passons.

Donc, à part les rosés type Rosé d’un jour de Mark Angeli, qui s’apparentent à des grenadines avec de puissants arômes de fraises, je ne trouve pas vraiment mon bonheur dans les rosés. Sauf que depuis quelques temps, une fois le premier frémissement/préjugé passé – « ça va encore piquer cette merde » – certains rosés me donnent du plaisir. Pas tous bien sûr, il faut vraiment bien les choisir. Et celui que j’ai beaucoup aimé, c’est celui d’Elian Da Ros.

C’est encore meilleur quand c’est la dernière bouteille du caviste, niark niark niark ! Elle est à moi, A MOOOOOOIIIIIII, AHAAAHAAAAH !!!

Pardon.

Elian Da Ros, pointure des Côtes du Marmandais – c’est vers Marmande… Allez vas-y, cherche Marmande sur Google Maps, vas-y ! – ne fait évidemment pas que du rosé. J’aimais déjà beaucoup son Chante Coucou en blanc et en rouge, mais je n’avais jamais eu l’occasion de le goûter en rosé. Pour le descriptif technique complet du vin, c’est ici, mais sachez déjà que ce vin a été élevé 16 mois sur lies fines. Ouais, 16 mois. Donc ça rigole pas, on a devant nous un vin, un vrai.

Tu m’étonnes John.

Je pense que c’est pour ça que j’aime tant ce rosé. Traité comme un vin à part entière. Du coup, on le sent quand on le boit. Il y a un côté très vineux, une profondeur que l’on n’a pas l’habitude d’avoir sur les rosés. Ce n’est pas un vin qui pfiou et s’écroule dans ta bouche, non. Il a du charisme, du caractère, de l’ampleur et en même temps beaucoup de fruit et de fraîcheur. C’est pourtant un 2010.

Gros coup de cœur rosé donc, dommage que cette bouteille ait été la dernière… Alors si vous la trouvez sur votre chemin, foncez !

Et l’accord vernis-bouteille de l’été…

Oui parce que c’est aussi très important en été… :P

Château Robinet - 2013

Faut bien rigoler un peu aussi :)

Mots-clés :, , , , ,

Vous pouvez laisser un commentaire.

3 Commentaires pour l'article “SouVINirs d’été…”

  1. seb :

    ok j’t'offrirai autre chose que du rosé juste dégorgé pour ton prochain anniversaire ! :-p

  2. Eva ROBINEAU :

    Héhéhé, mon t-shirt et ma jupe s’en souviennent encore :)
    Sans déconner, je l’ai même pas prise en photo ta bouteille, chui nulle, va falloir que tu m’en mettes de côté (steuplésteuplésteuplé) !

  3. OENOS.NET : « Chante Coucou, un rosé qui sent bon le soleil mais pas le supermarché » | Elian da Ros, vigneron :

    […] 25 septembre 2013 – Actualité, ils parlent de nous Posté par Eva ROBINEAU, le 29 août 2013 : Chante Coucou, 2012 – Elian Da […]

Commenter