Rentrée et mise en bûche à la Pâtisserie des Rêves

Posté par Eva ROBINEAU, le 19 septembre 2013

Quand on reçoit un mail pour venir déguster les nouvelles pâtisseries de Philippe Conticini, la journée s’illumine. Alors, une fois devant lesdites pâtisseries, c’est le paradis.

Je le dis, je le répète, moi et le sucré, ça fait deux. Enfin. Disons que je suis extrêmement difficile en sucré, notamment sur la pâtisserie et le chocolat. Je préfère n’en manger que peu, mais du très très très bon. Je n’engloutirais pas les tablettes en une seule fois mais je savoure avec plaisir un carré de chocolat de Pierre Marcolini ou de François Pralus. J’aime découvrir les différentes caractéristiques gustatives de leurs grands crus, sans pour autant en avaler une quantité astronomique. Un carré quoi. Bref, tout ça pour dire que je m’extasie pas facilement devant des trucs sucrés.

Mais quand c’est bon, c’est bon.

(Nan, le Nutella c’est pas bon)

Il y a quelques jours, j’ai eu l’honneur (oui, oui, l’honneur) de goûter les nouveautés de Philippe Conticini à la Pâtisserie des Rêves. En sa présence. Classe. Dans ces cas-là, je suis toute timide, quand je lui sers la main, je bafouille, je suis gênée, je suis impressionnée par autant de talent.

Alors c’est bien beau, je blablate, mais alors, keskébon? On ne va pas dire tout, hein, on va choisir quand même un peu. Même si tout est bon, j’ai mes petits préférés. Pour la rentrée, pour se régaler dès maintenant, deux indispensables du goûter : le kouign amann en stick et le gâteau roulé à la confiture.

Hum, pour tout vous avouer, j’étais moyennement emballée à l’idée de goûter un roulé à la confiture. Je devrais pourtant savoir qu’avec Philippe Conticini, c’est toujours surprenant.

Gâteau roulé à la confiture Philippe Conticini

Gâteau roulé à la confiture Philippe Conticini

Bingo. Le roulé à la confiture surpasse tous les autres, mais alors de très loin. Surtout les machins tous secs que te servait ton arrière-grande-tante toute aussi sèche. Ici, Philippe Conticini nous explique avoir énormément travaillé sur les cuissons des différents éléments, afin qu’ils obtiennent la texture parfaite. La confiture aux deux fraises (gariguette et mara des bois) ne coule pas trop, elle n’est pas trop sucrée, c’est comme la confiture de ma maman. Oui, avec Philippe Conticini, vous faites un retour permanent en enfance… Et puis ce biscuit… Comment vous dire… C’est entre la mousse et le biscuit moelleux. Mais ça tient, donc ce n’est pas une mousse. Mais c’est d’un fondant absolu, donc c’est mieux qu’un biscuit. Ta cuillère s’enfonce dans ce délicat biscuit, comme quand tu t’enfonces au chaud dans une couette…

Gâteau roulé à la confiture Philippe Conticini OENOS

Le gâteau roulé à la confiture, c’est pour les goûters à la maison. Pour les goûters à l’extérieur, il y a le kouign amann en stick.

Kouign Amann en stick Philippe Conticini OENOS 2

Kouign Amann en stick Philippe Conticini OENOS

Donc tout est dans l’intitulé, c’est un kouign amann dans un format différent. Mais il n’y a pas que le format qui diffère. Dans le stick, le feuilletage est vraiment beaucoup plus aéré, ça croustille plus et ça suinte moins le beurre. On dirait que c’est plus léger qu’un kouign amann ordinaire. Alors que bon, j’imagine qu’on doit mettre des livres et livres de beurre dans ce petit stick… Salut les hanches ! Ce kouign amann est un bon moyen de convertir les kouignamannophobes à ce classique de l’art culinaire breton.

Vous avez faim, hein? Dites-vous bien qu’à Noël, ça va être encore pire. Enfin, pire. Disons que la bûche au praliné fumé et celle au citron et à la pistache sont vraiment à tomber et révèlent tout le génie de cet artiste de la gourmandise. Mais je vous en reparlerais plus tard, là, sinon vous allez vraiment vraiment me détester.

Vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter