Calendrier de l’Avin 2015 : 1

Posté par Eva ROBINEAU, le 1 décembre 2015

Et le voici de retour ! Le (très très très) célèbre Calendrier de l’Avin ! 

Dans une année marquée par des évènements graves, qui m’ont profondément attristée et révoltée, il était important d’affirmer une fois de plus que la terreur n’aura pas raison de nous. Parce que aussi bouleversés et atterrés que nous soyons, il ne faut pas arrêter de vivre. De passer des bons moments autour de bons vins entre amis. D’essayer de comprendre ce monde, sans compter les heures ni les bouteilles. C’est nécessaire. Alors vivons libres, pensons libres, buvons libres !

Et je laisse place à Jean-Marc pour le premier jour de cet Avin 2015 !

trait

Pinarius, Grand Magistrat des Pinards !

IMG_6266

C’est un privilège et un honneur mais une aussi une tâche délicate de lancer cette aventure bacchique 2015. Elle aura une saveur particulière étant donné les graves circonstances de l’actualité. Même si le ciel nous est tombé sur la tête, je compte sur vous tous pour partager des moments de ripailles, de fêtes et de bonheur partagé autour de notre dieu la Quille.

Nous sommes en 2015 après Jésus-Christ. Toute l’Europe est préoccupée par les Deaschiens…Toute ? Non ! Car un pays peuplé d’irréductibles Gaulois a décidé de résister encore et toujours face à l’envahisseur. Même si la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires des camps retranchés de Paris, Bruxelles, il faut résister à la sinistrose. Heureusement la cyrhose (avec modération) si emblématique de notre joyeuse civilisation, pourra nous y aider. Je n’oublie pas non plus l’Irak, l’Egypte, le Yemen, la Lybie, la Tunisie, l’Algérie, l’Afghanistan, le Koweit, la Lybie, le Mali, le Nigeria, ces contrées lointaines qui subissent les assauts de ces barbares venus de nul part.

Donc chers irréductibles Gaulois, afin de lutter contre la menace, et le désespoir, je vais essayer de vous livrer une partie des secrets d’une potion magique issue de la vallée du Rhône méridionale plus particulièrement de Cairanne.

Jeunes, passionnés, issue d’une tradition familiale de coopérateurs, Nadine et Stéphane Charancon, propriétaires du domaine CLOS ROMANE travaillent leur 35ha depuis 2011 en indépendant. Les vignes ont plus des 50 ans en moyenne. Au début de leur aventure, ils ont été conseillés par le grand druide local Marcel Richaud.

La cuvée Pinarius, millésime 2012, 100% Syrah, est un grand cru, un grand vin de terroir, petite production de 1500 bouteilles, vendue au prix de 23,00 €. Le vin est nommé ainsi grâce à une ancienne pièce de monnaie d’argent romaine que Nadine et Stéphane ont trouvé sur le terrain même qui fournit les raisins de cette cuvée. Ce Denier Pinaria dit Pinarius Natta de la République Romaine date de 149 avant JC. Il représente probablement une famille de maître de cavalerie qui était, durant la République romaine, chef d’état-major du dictateur romain une magistrature exceptionnelle puisqu’il fallait que le Sénat le proclame. Peut-être a-t-il appartenu à un pinardier local qui possédait une villa dans les environs.

Tout le travail et le processus de fabrication du vin essaye d’être le plus « naturel » possible. Les sols majoritairement argilo-calcaires jouissent d’une très belle exposition plein Sud. De nombreux labours, des engrais organiques, une taille courte et des traitements réduits au minimum pour le plus grand respect des sols et de la vigne. Les vendanges sont manuelles. La vinification s’effectue dans des cuves bétons thermo – régulées. La cuvaison de 20 à 30 jours est rythmée par des remontages et délestages journaliers. Les levures sont indigènes. Le vin est ensuite élevés 18 mois en fût de 600 litres. Il est mis en bouteille sans collage, ni filtration.
D’une jolie couleur rouge cerise noire, sa robe est sombre, dense avec des reflets violines, limpide, brillant.

Au nez il exprime une certaine puissance, riche, élégante avec des arômes de mûre, myrtille, presque animal. Son deuxième nez est plus complexe, du réglisse, de la violette.

Au goût, l’entrée en bouche est ample, une bonne fraîcheur, de la rondeur, soyeux. Il développe des arômes de fruits noirs, de mûr, de cassis, de réglisse, de café, une pointe d’épice avec le poivre noir. Très bien équilibré ce vin est plein voir charnu. Il a une très longue finale sur le fruit.

A carafer, ce vin de fête de famille, d’automne ou d’hiver, pourra accompagner une caillette en entrée, un plat comme le faisan ou une bécasse rôtie aux cèpes, un chapon farci, de l’agneau roti, un tournedo et pourquoi pas pour finir un picodon affiné avec une tapenade, un bleu d’auvergne ou bien encore un salers.
Du caractère, une forte personnalité mais une finesse remarquable, concentrée, ce grand vin peut être bu dès maintenant ou garder encore quelques années. Il évoque les grands vins du Nord de la vallée du Rhône. Il mériterait plusieurs palmes olympiques.

Par Toutatis, par Bélénos, par Bacchus et Dyonisos, Je déclare donc ouvert le 6ème calendrier de l’Avin !

pinarius

 

Domaine CLOS ROMANE

215 avenue de la Libération – 84290 Cairanne

Tel 06 15 52 05 34

mail: contact@closromane.fr

 

 

 

 

 

jm revoil projet

Jean-Marc Revoil

Mots-clés :

Vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter