Calendrier de l’Avin 2016 – Jour 3

Posté par Eva ROBINEAU, le 3 décembre 2016

Aujourd’hui, je suis très heureuse d’accueillir Maïlys, qui nous amène un peu de soleil bienvenu en ce 3ème jour de l’Avin ! Et si vous la suivez un peu, la région choisie ne devrait pas vous étonner :)

Processed with VSCO with hb1 preset

C’est avec plaisir que je participe cette année encore au fameux calendrier de l’Avin. L’an dernier, j’avais choisi de mettre à l’honneur un petit bijou de Corse du Sud à l’occasion du 11e jour de l’Avin. Cette année, je vous propose de repartir sur l’île de Beauté. Mais cette fois-ci, direction le nord et plus précisément, le célèbre vignoble de Patrimonio.

J’aurais pu vous parler de l’un des sublimes rouges à base de niellucciu de l’appellation. Mais en Corse, ce sont surtout les blancs qui me font vibrer donc il sera question d’un blanc. Et pour une fois, j’ai délaissé mon cépage chouchou, le vermentinu, pour m’intéresser à un autre cépage local : le biancu gentile (ou bianco gentile).

Un cépage autochtone qui a été remis au goût du jour par Antoine Arena (qui l’a replanté en 1996). D’autres vignerons insulaires s’y sont intéressés depuis,  notamment Yves Leccia dont je vais vous parler aujourd’hui.

Yves Leccia a d’abord dirigé pendant plusieurs années le domaine familial historique avec sa sœur Annette Leccia. Mais il a décidé de le quitter en 2015 pour créer son propre domaine avec sa femme Sandrine. Un domaine actuellement en conversion vers l’agriculture biologique (certification prévue en 2017), et qui compte aujourd’hui une quinzaine d’hectares situés sur des terroirs argilo-calcaires avec des schistes.

Yves Leccia travaille le Biancu Gentile depuis 2010 sur son terroir d’E Croce et le résultat est vraiment une réussite.

Au nez, ce vin blanc à la robe plutôt claire est assez démonstratif. Mais c’est surtout en bouche que le Biancu Gentile d’Yves Leccia exprime tout son potentiel. Contrairement à ce qu’aurait pu éventuellement laisser penser le nez, on a d’abord une fraîcheur particulièrement agréable et aucune lourdeur. A cela s’ajoutent du volume, de la complexité et une très belle longueur. Tout ceci laisse penser que ce vin a tout ce qu’il faut pour s’inviter à table. Il suffit d’ailleurs pour finir de s’en convaincre de reprendre un verre et de savourer tous les arômes qui se développent au fur et à mesure de l’aération, et notamment la petite pointe d’amertume qu’on retrouve à la fin. Et tout ça sans que ce vin ait vu la moindre barrique au cours de son existence puisque l’élevage se fait pendant 6 mois en cuve inox. C’est un vin blanc que j’imagine très bien pour les fêtes avec des noix de St Jacques ou un beau poisson avec une sauce légèrement crémée, ou alors en accompagnement d’une langouste rôtie (l’idéal étant bien sûr une langouste du Cap Corse ;)).

Voilà, j’espère que je vous ai donné envie de découvrir ce beau vin insulaire mettant en avant un cépage méconnu.

Et pendant que j’y suis, j’en profite pour vous suggérer une petite idée cadeau pour Noël. Le livre « Du pain, du vin, des oursins » est un très bel ouvrage récemment paru aux éditions Marabout et écrit par Nicolas Stromboni (caviste réputé, basé à Ajaccio). Une petite merveille,  signée par un amoureux des bons produits, dans laquelle vous trouverez notamment de grands noms de la viticulture insulaire comme par exemple Yves Canarelli, Muriel Giudicelli ou encore Gérard Courrèges dont je vous parlais l’année dernière. Un super cadeau pour tous les amoureux des vins et de la gastronomie corses !

Sans titre2

Belles fêtes de fin d’année à tous !

DOMAINE YVES LECCIA
Lieu-dit Morta Piana
20232 POGGIO D’OLETTA
Tel : 04.95. 30.72.33
Email : info@yves-leccia.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/YvesLecciaVigneronCorse/
Site internet : http://www.yves-leccia.fr/

12347608_10153746610455890_6434855662866265609_nMaïlys – Very Wine Trip

Vous pouvez laisser un commentaire.

Commenter