Ouvrir une bouteille de Leroy, c’est un peu quelque chose de sacré, presque. C’est précieux, rare, épuisable. On se force à en oublier au fond de sa cave et à ne plus y penser.

Des ptits vignerons angevins qui dépotent, ça donne « En joue connection », les 17 et 18 décembre prochains. Et vous n’avez pas fini d’en entendre parler.

Parce qu’on ne loupe pas les Anges Vins, non mais !

REV… quoi? REcontres VEndéennes autour du VIN ! Mais si, je vous avais un peu expliqué ce week-end de dégustation dans la quatrième dimension. Quatrième dimension car on parcourt les années, les décennies et même les siècles avec aisance, aidés par nos deux guides Philippe et Philippe. Et alors, qu’a-t-on pu déguster pendant ce fabuleux week-end?

Aujourd’hui, je tiens à vous présenter un vigneron, découvert un peu par hasard dans un marché des vins de Bourgueil à Tours.